La technologie réduit l’importance de nos aînées

14 03 2010

Autrefois, quand on voulait savoir quelque chose;  une recette, un conseil, une histoire ou n’importe quoi d’autre, on demandait à nos parents et nos grands-parents. Aujourd’hui, on veut savoir quelque chose, on ne se pose même pas la question et on demande à Google ou Wikipédia. Il est donc fini le temps où nos ainés nous portaient conseils.

Cette accessibilité à l’information représente pour nous un avantage. On reçoit une réponse rapide et bien souvent plus précise. Par contre, les ainés eux se sentent inutiles. Non seulement une grande partie d’entre eux sont incapables de se servir de la technologie, mais en plus elle leur vole leur responsabilité d’enseigner les plus jeunes.

On vous invite à lire cet article «Technology Reduces the Value of Old People» au lien suivant : http://blog.oup.com/2009/11/old-people/.

Qu’en pensez-vous?

Gabrielle Dupuis Vaillancourt
Francis Sawyer
Jessie-Anne Paquet
Judith Dignard-Cloutier
Jérémie Dorval

Publicités

Actions

Information

7 responses

14 03 2010
Jérémie Dorval

Personnellement, je crois que l’accès à l’information via l’informatique est une bonne chose jusqu’à un certain point. Bien sûr elle nous est très utile et rapide, mais elle ne nous enseigne pas de valeurs. C’est donc pour ça que nous parents et grands-parents ne doivent pas abandonner leur rôle d’enseignant, mais plutôt le modifier. S’ils réussissent à nous enseigner de bonnes valeurs, nous serons en mesure de faire de bons choix et de filtrer toute cette information qui nous envahit.

Jérémie Dorval

24 03 2010
Antoine Côté

Je ne mettais jamais vraiment arrêté à cette idée, cependant cela est totalement vrai, nous délaissons les bons vieux conseils des ainées pour internet. Mais je crois que cela est seulement dû à l’évolution de la race humaine. Au tout début, il y avait le bouche-à-oreille et les légendes. Par la suite, il y a eu l’écriture et l’imprimerie. Et finalement aujourd’hui, nous sommes tout simplement rendu à l’ère de l’informatique et d’internet. Néanmoins, si l’on recherche une information relatif à l’expérience d’une vie au lieu d’une information factuelle, je crois que les ainées ont encore leur place.
Antoine Côté

27 03 2010
rebeccarousseau

Mes grands-parents sont d’une génération très différente de la mienne. Beaucoup d’évolution nous éloigne les uns des autres. Si on prend l’exemple des recettes, je ne connais personne qui n’a pas les recettes de sa mère ou de sa grand-mère. De nos jours, beaucoup d’aliments nouveaux nous sont accessibles ce qui engendrent de nouvelles recettes. J’ai beaucoup de misère à trouver UNE chose pour laquelle j’aurais le choix entre appeler mes grands-parents ou prendre la réponse sur internet et que finalement je choisis internet. Je trouve que c’est à moi de montrer à mes grands-parents certaines choses qu’ils ignorent du monde actuel en raison d’un manque de communication puisqu’ils ont rarement facebook, de e-mail, de cellulaire etc. Habituellement, si mes grands-parents connaissent la réponse je vais leur demander parce que celle-ci risque d’être fort plus intéressante. Plus tard, quand je vais être grand-mère je vais me retrouver dans la même situation mais je vais pas croire que je suis discriminer pour autant. Je vais même prendre plaisir à entendre le savoir de mes petits enfants.

Rébecca Rousseau
Équipe E

30 03 2010
alexiscantin

Je suis totalement en accord avec ce que vous avez amené c’est-à-dire qu’internet nous a grandement facilité la vie. En effet, il est devenu très facile de se procurer de l’information et de répondre à nos questions aussi stupides ou philosophiques soient-elles via internet. Toutefois, je ne suis certainement pas d’accord pour dire que les aînés ont perdu leurs responsabilités d’enseigner leur savoir à la jeunesse. Ils ont des tas de choses à nous apprendre que nous ne pourrions pas apprendre sur le net, par exemple leur vécu. Je le sais, et par expérience, qu’il n’y a aucune recette de sucre à la crème, que je pourrais retrouver sur internet, qui pourrait battre celle de ma grand-mère. Et croyez-moi je sais de quoi je parle!

31 03 2010
quipe36

Je suis d’accord avec toi pour dire que les aînées ont encore de quoi à offrir. Toutefois, j’ai quand même l’impression que leurs petits enfants ne sont pas autant ouvert à l’expérience et au vécu de leur grand parent qu’à leur ordinateur personnel.

11 04 2010
Aimé César

En lisant cet article, je me suis rendu compte qu’il est vrai que de nos jours lorsqu’on désire avoir une information quelconque il ne suffit que de quelque clic sur internet pour trouver l’information. Autrefois, nos grand parents transmettaient leur connaissance à leur enfants qui à leur tour la transmettaient à leur enfants. Aujourd’hui, il est vrai que la majorité d’entre nous utilise internet pour avoir de l’information, mais je crois que jamais la technologie ne va remplacer nos aînés, car ils ont ce qu’on appelle l’expérience et le vécu et bien souvent l’information d’une personne expérimenté vaut mieux qu’une information qu’on trouve sur internet selon moi.

Aimé César
équipe 33, GR.E

14 04 2010
phonedufutur

C’est un article très intéressant qui nous porte à réfléchir sur le sujet.
Je n’avais jamais vraiment pensée à ça mais ce vous dites est tout à fait vrai. Il est dommage que l’on consulte d emoins en moins nos grands-parents pour leur demander de l’information. Cependant je crois que la technologie est est aussi très utile.

J’imagine que l’idéal serait de se rensiegner auprès de nos ainés et de continuer à naviguer sur le net.

ISabelle GAuthier Equipe 33

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :