Quelques anecdotes…

10 02 2010

Tout d’abord, nous vous proposons de regarder ce lien afin de vous mettre en contexte.
http://www.youtube.com/watch?v=0Oqh2Oou7yA

Il va de soi que les personnes âgées doivent être en mesure d’utiliser certains appareils de base tels que la télévision et le téléphone pour garder un minimum de moyens de communication. Cependant, ils ne voient pas l’intérêt de s’approprier les nouveaux gadgets. Faites-nous part d’une adecdote dont vous avez été témoin, qui met en scène des personnes âgées, concernant leur adaptation à la techologie moderne.

Voici la nôtre : Lorsque je suis allée à la banque, j’étais en file derrière une dame d’un certain âge. Lorsqu’elle est arrivée au comptoir, la caissière lui expliqua qu’elle pouvait déposer son argent directement par le guichet automatique. Très étonnée, la vieille dame lui demanda des explications sur le fonctionnement de cette drôle de machine. La caissière se déplaça avec elle jusqu’au guichet et lui montra comment déposer l’argent.  Après maintes explications, la vieille dame ne comprenait toujours pas le principe: Mais où va donc mon argent disait-elle?? Et elle partit offusquée, avec son argent en main.

Pour rigoler un peu!  http://www.tagtele.com/videos/voir/11759/1/

Gabrielle Dupuis-Vaillancourt
Judith Daignard-Cloutier
Jessie-Anne Paquet
Jérémie Dorval
Francis Sawyer

One response

20 02 2010
quipe36

Dans la file d’attente chez Tim Horton, à New Liskeard en Ontario.

Tout d’abord, j’aimerais vous mettre en contexte. Pour avoir vécu deux ans en Ontario chez nos voisins anglais, je peux vous affirmer que le Tim Horton pour eux ne représente pas qu’un restaurant comme les autres, mais plutôt un style de vie. Plus vous êtes dans le Nord, plus c’est affirmation est vraie. Les gens se ruent en masse, attendent 20 minutes dans la file, pour aller se chercher un café (surtout pendant la promotion «déroule le rebord») qui goûte la même affaire que celui qu’ils pourraient se faire à la maison en quelques minutes. Bref, le genre de comportement qui justifie mon retour au Québec.

Un jour, je me retrouve dans la file d’attente, en compagnie de 20 autres gars et d’une trentaine de clients. Normalement, ce restaurant est quand même réputé pour être rapide et même à l’heure de pointe, les gens sont servis dans des délais raisonnables. Mais cette journée-là, même après plusieurs minutes pratiquement arrêtées, les seuls pas en avant que je fais sont pour laisser de la place aux gens qui tente de rentrer dans le fameux et si géniale Tim Horton. C’est après une demi-heure d’attente (demandez-moi pas pourquoi je n’ai pas changé de place, j’étais avec des Anglais et eux, de se sentir si près de leur but ultime, n’auraient jamais voulu rebrousser chemin) que voit finalement la raison de cette lenteur inhabituelle. C’est alors que j’aperçois derrière le comptoir une «grand-maman gâteau», tout heureuse de remettre des cafés et des beignets à ces chers clients, qu’elles croient sûrement pour ces petits enfants.

Je peux vous dire qu’elle était vraiment très sympathique, accueillante, et que ces histoires qu’elle contait à chaque client étaient très amusantes. Cette petite conversation faisait quasiment oublier tout le temps perdu et les deux dollars qu’elle avait oublié de me remettre.

Merci, gouvernement du Canada, de m’avoir fait attendre et voler au Tim Horton, à travers 200 Anglais pour qui le temps passé au «Tim» est nécessaire pour passer une belle journée de «conservateur» habituelle.

Jérémie Dorval

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s




%d blogueurs aiment cette page :